Concours d’écriture : Les lauréats du Collège du Parc de Villeroy

Dans le cadre du premier Festival du Livre, organisé par la ville de Mennecy, les élèves des classes de sixièmes, cinquièmes et quatrièmes ont été invités à réaliser des travaux d’écriture, par groupes ou en individuel.   

Une  pré-sélection des copies a été effectuée par les professeurs, et le Jury du Festival du Livre a attribué les premiers prix  :   

  • pour les classes de sixièmes, qui avaient à imaginer une fable, à Manon Guibert, pour « Le paysan et le faisan » et à Marion et Aude POURCHER pour « La vengeance de la nature, »
  • pour les classes de cinquièmes, qui avaient à écrire une poésie, à Margaux DELAGE, Esther LEBON et Mathilde YEN pour « Le papillon, »
  • pour les classes de quatrièmes, qui devaient rédiger une nouvelle « fantastique », à Géraldine BOTTA, Chloé et Julie PREVEL, pour « A la recherche des couleurs disparues ».

    

La vengeance de la nature

« Dans la forêt, un ours habitait, qui ramassait les déchets. 

Un écureuil sur le sentier s’arrêta,une canette de jus d’orange but et jeta 
La canette en l’air virevolta, et sur la tête de l’écologiste tomba. 

Le roi de la forêt l’écureuil interrogea :«  Tu as jeté cette canette sur moi, pourquoi ? » 

Et il continua plus calmement :  « Va la jeter à la poubelle immédiatement ! »  

 L’écureuil répondit aussitôt : «  Mais c’est ton boulot ! »  

Dans ses pattes, l’ours prit l’écureuil, et le considéra d’un mauvais œil.  

Une nouvelle canette il secoua  et l’écureuil y attacha.   

Une poubelle il visa,  la canette, il décapsula ;    

« Pschiit », l’égoïste animal dans la poubelle atterrit,  et la forêt toute belle fut guérie    

Si les déchets au bon endroit vous jetez,  au mieux, ils pourront être recyclés.    

Aude POURCHER 

 

                                        Le paysan et le faisan 

Dans un petit village perdu, un paysan cupide vivait ; dans son champs, du blé il cultivait  

Des pesticides il utilisa un matin, à la chasse il alla. 

Un faisan, bien gros et dodu, il tua, puis le ramena et le mangea. 

Le lendemain matin, très malade, il se réveilla. Surpris, il s’interrogea. 

Pourquoi suis-je malade ? Serait-ce le reste de salade ? 

Alors, il alla demander à un rat très savant, s’il connaissait le faisan. 

Le rat lui répondis : « C’est l’un de mes meilleurs amis !  

– Je suis malade, mais pourquoi je ne sais…  

– Je pense qu’il a mangé les grains de blé empoisonnés par tes engrais »  

Le paysan se rendit compte de son acte,  qui ne permettait pas de laisser la nature intacte.  

Alors les pesticides, il arrêta mais toute sa vie malade, il restera !  

Il faut éviter les produits chimiques dans l’agriculture  pour préserver la nature !  

  Marion POURCHER et Manon GUIBERT

 

Mon papillon 

Mon beau papillon virevoltant, violet, bleu

Telles sont tes couleurs, couleurs des cieux

 Être aussi délicat, d’un vol cru chancelant

 Qui possède un caractère vraiment attirant

Quand la nuit dépose doucement sur tes ailes

 De si belles étoiles d’or et d’argent qui scintillent

 Que dans le lac noir les beaux cygnes se querellent

Et que maintenant la lune si magnifique brille,

Tu t’envoles dans ce superbe ciel pastel

 Comme dans un somptueux brouillard éternel.

 Tu es un prince et l’univers est ton château

Ton esprit si bienfaisant est clair comme de l’eau

 Dans mes rêves tu es même égal au soleil

Tu es ma raison de vivre, tu es une merveille!

Margaux DELAGE – Esther LEBON – Mathilde YEN

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Info salon du livre, Info salon du livre 2010. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *