En lice pour le Prix de la ville de Mennecy 2011 : David THOMAS

Après avoir été journaliste pendant une quinzaine d’années, David Thomas se consacre aujourd’hui à l’écriture.

Il a publié plusieurs pièces de théâtre et un recueil de nouvelles, La patience des buffles sous la pluie (prix de la Découverte 2009 de la Fondation Prince Pierre de Monaco).

 Il signe ici son premier roman.

« Un silence de clairière »

« J’étais un type qui ne parlait plus beaucoup à sa femme, se rasait intégralement le corps, s’endormait chez son psy, s’immergeait au fond des piscines, rêvait de son frère se faisant circoncire chez les Himbas et ne parvenait plus à écrire. Personnellement, je n’y voyais rien d’inquiétant, mais en homme qui ne sait pas lire le ciel, j’ignorais ce qui m’attendait. »

Adrien Lipnitsky, écrivain insomniaque et désenchanté, n’est pas en grande forme. Lorsqu’il comprend que ce malaise existentiel trahit l’absence de son frère, un voyageur insatiable dont il est sans nouvelles depuis un an, il décide de partir à sa recherche. Son périple le mènera en Suède où, dans le silence d’une clairière, il croit être au plus près de l’absent. Mais peut-on jamais atteindre ceux qui vous manquent ?

On retrouve le trait acide et la poésie décalée de David Thomas, l’auteur remarqué de La patience des buffles sous la pluie.

 Un premier roman incisif, parfois ironique et terriblement juste.

Ce contenu a été publié dans Info salon du livre, Info salon du livre 2011, Prix de la ville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *