Guido DELVIL : « A mort la banlieue »

  

La médecine mène à tout à condition d’en sortir. Faut-il pour autant, par ambition ou soif de pouvoir, détourner les connaissances scientifiques pour les mettre au service d’une mauvaise cause ? Régis, jeune interne des hôpitaux, issu des banlieues Est de la capitale, maudites par l’establishment, se trouve contre son gré emporté par une tourmente, qui menace de détruire ce qu’il a de plus cher. Découvrant les luttes impitoyables que se mènent les services dits secrets pour contrôler les outils de la guerre biologique, et les menées d’islamistes radicaux, il ne doit son salut qu’aux amitiés qu’il a su conserver, et à l’emploi de méthodes plutôt éloignées de la formation médicale.

L’auteur

Guido Delvil est né en 1949 à Paris. Il a passé son enfance à Noisy-le-Sec, dans un des premiers immeubles reconstruits après-guerre. Il a pu y constater l’évolution qui aboutit à faire d’une petite commune rurale un exemple typique de la banlieue du 9-3.

Ce contenu a été publié dans Prix de la ville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *