Jean-Marc PITTE, au Salon du livre d’Ile de France 2011

                                                       Comme le personnage de son premier roman, Jean-Marc Pitte est né en Normandie.

Mais il l’a quittée depuis plus de 20 ans pour pratiquer son métier, le journalisme. Il est grand reporter à la rédaction nationale de France 3. Cela l’a amené à couvrir des conflits un peu partout dans le monde comme en Bosnie, en Irak, en Afghanistan, au Liban, en Israël…des crises politiques et des guerres civiles comme en Haïti, en Algérie, en Albanie…

Il est l’auteur, avec l’historien Bruno Cabanes qui enseigne aujourd’hui à Yale, d’un livre sur le drame du World Trade Center, « 11 septembre, la Grande Guerre des Américains ». Paru en 2003 chez Armand-Colin, cet ouvrage tentait d’établir les liens existant dans la mise en place d’une culture de guerre aux Etats-Unis en 2001 avec ce qui s’était passé à Paris et à Berlin juste avant la guerre de 14. 

En 2005, il publie aux éditions de l’Archipel  « L’ascenseur social est en panne, j’ai pris l’escalier », le récit du succès économique d’un jeune beur de banlieue  ou comment Aziz Senni, un habitant d’origine marocaine du quartier du Val-Fourré à Mantes, a réussi à monter tout jeune et à développer une entreprise de transport à la demande malgré les difficultés auxquelles sont confrontés les enfants des cités. 

C’est à New York  où il a passé une année sabbatique, qu’il a écrit  « Gueule d’ange », un roman librement inspiré d’un fait divers qui s’est déroulé dans sa région d’origine : dans un petite village entre Rouen et Le Havre, un adolescent sans problème apparent y exécute un à un les membres de sa famille.

Son dernier ouvrage publié s’intitule « Casier politique ». Il a été co-écrit avec Ali Soumaré, le conseiller régional socialiste dont il narre l’histoire. Il est sorti aux éditions Max Milo en octobre 2011. 

Jean-Marc Pitte a également enseigné le journalisme en Haïti, dans les républiques de l’ex-union soviétique et en France.

Ce contenu a été publié dans Auteurs 2011, Auteurs du Salon, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *