Le dernier roman de Gilbert Bordes : Un violon sur la mer

Gilbert Bordes a d’abord été instituteur puis journaliste avant de se consacrer à l’écriture.

Romancier des situations contemporaines, avec notamment La Nuit des hulottes (Prix RTL grand public 1991), il s’est aussi révélé un grand romancer de l’Histoire avec Le Porteur de destins (Prix des Maisons de la Presse 1992), La Peste noire ou bien encore Les Enfants de l’hiver.

Gilbert Bordes vit en Essonne, où il se consacre à ses deux passions : l’écriture et la lutherie.

Son dernier roman, Un violon sur la mer, vient de parître aux éditions XO.

Une aventure humaine entre appel du grand large et passion dévorante.

Un violon sur la mer

1908. Rien ne prédestinait Yann, fils d’un médecin de Paimpol, à devenir marin pour s’en aller pêcher la morue dans les eaux glacées de Terre-Neuve.
Mais, en rupture avec sa famille, brisé par le départ de Francesca, la belle et mystérieuse Italienne, il s’embarque sur la reine marie avec pour tout bagage le violon qu’elle lui a laissé en gage d’amour avant de disparaître.

Il a dix-neuf ans et rêve d’aventure. À bord du grand trois-mâts, il va découvrir et apprendre le dur métier des terre-neuvas, les «forçats de la mer». À haïr ses souffrances, à aimer aussi la sombre beauté des aurores boréales et des éléments déchaînés, la solidarité et la fraternité des hommes d’équipage. Mais retrouvera-t-il un jour l’amour ?

Gilbert Bordes nous fait revivre l’angoisse des lames toujours plus hautes, des déferlantes qui balaient tout sur leur passage, du bateau qui craque à se briser dans des gouffres écumants. Il nous rappelle la noblesse de ce métier aujourd’hui disparu dont les légendes hantent toujours notre imaginaire.

Dans la lignée d’un Pierre Loti, Gilbert Bordes, l’auteur des enfants de l’hiver, nous entraîne dans une fresque grandiose où se mêlent l’appel du large, l’amour et l’amitié.

Gilbert Bordes sera présent au Salon du livre d’Ile de France, le samedi 7 décembre, à Mennecy.

Ce contenu a été publié dans Auteurs 2013, Auteurs du Salon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *