Notes de lecture. Yves JEGO : 1807

Ancien ministre, député-maire de Seine-et-Marne, Yves Jégo est aussi avocat et passionné par les livres.
Il aime écrire une autre histoire, celle d’hommes et de femmes qui ont fait l’Histoire, et se plaît à leur imaginer un autre chemin
.

Amoureux de Venise, il en connaît les rues, petites et sombres, où se dénouent parfois des destins tragiques. Yves Jégo est également le co-auteur de 1661 et de La Conspiration Bosch (Timée Editions, 2005 et 2006), best-sellers traduits dans 12 pays.

En mai de cette année, toujours aux éditions Timée, il publie ce nouveau roman, 1807.

« Venise, 22 novembre 1807.
Napoléon, entre dans la Cité des Doges sous les acclamations du peuple. Mais le souverain semble étrangement soucieux. Pourtant, la gloire du nouveau Roi d’Italie n’a jamais été aussi grande : en installant les siens sur les différents trônes, il concentre le pouvoir entre ses mains et devient le seul décideur du destin de l’Europe. Mais l’ennemi s’organise. L’empereur sait qu’il n’a que deux solutions pour asseoir définitivement sa puissance : vaincre par sa suprématie militaire… et conforter sa légitimité éternelle avec un héritier.
Justement, sa maîtresse vient de lui donner un fils. Joséphine est maintenant le dernier obstacle entre l’Empire Eternel et lui. A Venise comme à Paris, ses fidèles lieutenants Murat et Fouché s’interrogent : pourquoi avoir maintenu sa visite à Venise, quand la découverte de plusieurs cadavres et la rumeur d’un possible attentat font
planer un danger sur sa vie ? Et qui est cette jeune femme qui se dissimuler dans l’ombre de l’Aigle ? Mais en cette année décisive, qui peut deviner les réelles intentions du « petit caporal » ? »

Ce contenu a été publié dans Info salon du livre, Info salon du livre 2011, Notes de lecture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *