Patrick Olivier MEYER : NEVROSPIRAL

« Vous voyez cette pomme ? Elle est belle, hein ?
Bien ronde. Bien verte ?
– Une Granny Smith, il a dit.
– C’est ce que j’appelle un cerveau normal. »
J’ai mordu dedans à trois reprises, toujours du même côté, et la pomme s’est retrouvée endommagée. Une partie nickel et une autre bouffée, ravagée, plus très loin du trognon. « Ça, j’ai dit, c’est mon cerveau. »

Ian, Samuel, Anita, Richard. Comme les quatre couleurs d’une palette pop, entre blondeur et désespoir, rose fluo et noir total. Obsessionnels et délirants, euphoriques et tourmentés, ils tentent de trouver leur équilibre, un pied dans la vie, l’autre au-dessus du gouffre.

L’auteur

Patrick Olivier Meyer est né en 1969 sous le soleil de Californie. À deux ans, il atterrit dans le Val d’Oise. Depuis il cherche la sortie. Nevrospiral est son premier roman.

Ce contenu a été publié dans Prix de la ville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *