Salon du Livre d’Ile de France 2015 : Le coin du « polar » s’étoffe!

Les « polardeux », toujours très présents au Salon du Livre et de la BD d’Ile de France, seront particulièrement nombreux cette année et la qualité le disputera à la quantité dans le  gymnase René Guitton à Mennecy, transformé pour l’occasion en plus grande librairie de l’Essonne!

Qu’on en juge : Maud Mayeras (« Hématome », « Réflex »), Gaelle Perrin-Guillet (« Haut le coeur », « Irradié »), Phaelia Licavoli (« Mystérieux chats »), Lucie Brasseur (« Les larmes rouges du citron vert »), Dominique Faget (« Celui qui ne meurt jamais », Prix VSD des lecteurs) , Martine Nougué (« Les belges reconnaissants ») pour les dames, mais aussi Bernard Boudeau (« Méfie toi d’Assia », Prix du jury du salon du livre d’Ile de France 2010, « L’homme qui aimait les tueurs », « Le marionnettiste », « Les mâchoires du passé », « Le cercle d’argent » ), Olivier Kourilsky (« Meurtre à la morgue », « Meurtre avec préméditation », « Meurtre pour de bonnes raisons », « Homicide par précaution », « Dernier homicide connu », « Homicide post mortem », « Le septième péché »), Olivier Norek (« Territoires », « Code 93 »), Cicéron Angledroit (« Nés sous X », Sois Zen et tue le », « Fallait pas écraser la vieille », « Riches un jour, morts toujours » ), Jean-Baptiste Destremeau (« Autopsie d’un rêveur », « Si par hasard », « Sonate de l’assassin »), Cyriac Guillard (« Une âme si sombre », « Les lendemains ne chantent pas toujours », « Filiation mortelle », « Au-delà des liens » ), Frédéric Jost (« Les sept spahis », « Meurtre d’un instit »), Jérôme Fansten (« L’amour viendra, petite »), Dan Derieux (« Les derniers vikings »), Johann Etienne (« Le théorême de Roarchack », « Prophétie », »Le plan », « La colonie ») , Samuel Sutra (« Le bazar et la nécessité »), Michel Loirette (« Héritage à haut risque »), Gérard Porcher (« Crimes en eau trouble à Lisses », « Coups pourris à Neuilly sur Essonne »), Claude Poux (« Le silence des sentinelles », « La seconde avant de mourir ») sont d’ores et déja annoncés.

Belle affiche s’il en est!

L’effet « Julie Lescaut? Et oui, Véronique Genest sera également parmi nous le samedi 7 février pour présenter et dédicacer son livre, « 22, v’la Julie ».

Nul doute que les amateurs du genre seront nombreux et comblés et que l’embarras du choix ne sera pas une vaine expression pour les visiteurs.

Ce contenu a été publié dans Auteurs 2015, Auteurs du Salon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *