Sombre lagune : Notes de lecture

Sombre lagune

de Valérie Bettencourt (aux Editions du Préau)
Rencontrée lors du
1er Festival du Livre de Mennecy.

J’ai lu ce livre tout en écoutant Vivaldi : Trois Concertos Sinfonia et Corelli Sarabande… et Concerti Grossi.

« La Sérénissime se dévoile au fil des pages, désertée avec comme seuls habitants un petit groupe d’individus de tout âges, dont la seule motivation est de vivre les derniers jours de Venise avant qu’elle sombre dans la Lagune.
La lecture coule tout au long des canaux, ruelles, ponts et Palais, ponctuée par les bals masquée luxueux ; chaque jour sur le thème d’un siècle différent, du 16 ème eu 21 ème.
Le suspens s’installe autour de Marie et Laurent . Les personnages ont un rapport à la vie douloureux. De la sagesse bouddhiste émane de quelques paragraphes, j’ai aimé Laurent qui nous parle de l’Inde, et aussi Reiyel avec son empathie, et son dond’intuition. Les personnages nous font ressentir la vulnérabilité de la vie. Ce livre n’est pas triste du tout, et nous souffle à l’oreille de profiter du moment présent. »

Jacqueline Blondeau Breux

Ce contenu a été publié dans Info salon du livre, Info salon du livre 2011, Notes de lecture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *